AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques Eridaniennes par Luc De Fez (Luke Skydefez)

Aller en bas 
AuteurMessage
Qui-Gon
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 07/11/2008
Age : 45
Localisation : Dans une des gargottes de Hoth

MessageSujet: Chroniques Eridaniennes par Luc De Fez (Luke Skydefez)   Mer 17 Déc - 16:22

Chapitre 1 : Les fondements.

Noir profond, silence absolu, calme olympien..., seul un point pas plus gros qu'une tête d'épingle scintille dans le quadrant nord-est de cette immensité sidérale.
Subitement tout s'accélère, une nuée de trainées très lumineuses fait route vers le petit soleil de classe delta, le silence est toujours de mise, dans le vide interstellaire le son ne voyage pas...
Une minute plus tard les jets des tuyères de propulsion sont accompagnés de nouvelles traces incandescentes, les armes à impulsions hautement énergétiques viennent de commencer leur horrible besogne...
On se rapproche encore du système solaire de classe Delta, les cartes galactiques nous indiquent qu'il s'agit du système Eridani, petit amas d'étoile en périphérie de GalaxieG2. On peut désormais distinguer l'imposante armada qui œuvre sur ce monde préluminique. Des milliers de chasseurs légers ont déjà éliminé les quelques mines qui défendaient la planète, les Croiseurs Crualitor et les Destroyers n'ont aucun mal à anéantir la flotte de défense qui de toutes les façons est restée clouée au sol.
Maintenant les Frégates se posent à un rythme soutenu et des troupes d'infanterie débarquent afin de réduire à néant toute velléité de résistance.
L'assaut n'a duré qu'une trentaine de minutes tout au plus, trente longues minutes durant lesquelles la population d'Alpha Eridani est méthodiquement éliminée...
Après la fureur du combat, le silence est revenu, les villes d'Alpha ne sont plus que des amas de gravas et de férailles fumants, la flotte d'attaque est repartie sans oublier de piller, violer et tuer, les recycleurs ont déjà accompli leur tache et tout les matériaux de valeur sont dans leurs soutes...

Le soleil se couche sur Alpha Erdidani, Luc ne connait pas encore l'horrible tragédie, il rentre juste d'un long périple de plusieurs jours sur les monts d'Ombazac, une jolie chaine de pics qui surplombe son petit village de Chantres. Il accélère le pas, car depuis deux heures de lourdes fumées s'élèvent haut dans l'atmosphère, Luc pense à un grand feu dans la forêt en contrebas, ses grands parents lui ont déjà raconté le grand incendie qui avait frappé le village plusieurs décennies avant sa naissance. Luc est inquiet, il aime cette forêt, autant que les montagnes et que la mer qui la borde, il ne sait pas comment interpréter les autres fumées qui s'élèvent partout, et notamment l'énorme colonne sombre dans la direction de la capitale Alpha Eridani Ville.
Enfin au pied de la montagne, Luc se rend compte que la forêt est intacte, son inquiétude grimpe d'un cran, il se jette sur le sentier forestier, et parcourt à toutes jambes, les derniers kilomètres qui le séparent de son village.
Hors de souffle et épuisé Luc s'agenouille à l'entrée de Chantres, horrifié devant la scène il se tord de douleur et se met à sangloter longuement. Tout ce qu'il aimait, tout ce qu'il choyait a été détruit, brulé, écrasé, anéanti... pourquoi ?



Luc se leva du siège confortable de la salle de projection et alla s'entretenir avec le metteur en scène.

« Bon, cher ami, ce n'est pas mal, j'aime bien les effets spéciaux mais je trouve qu' il y a un peu trop de pathos, et notamment la scène de fin où l'on me voit pleurer et gémir... Je compte sur vous pour mettre un peu plus d'action dans les rushs suivants »
Le metteur en scène se gratta la tête, il ne voyait pas comment mettre plus d'action, il ne faisait que retranscrire en image la biographie du chef Eridanien....

- Oui parce que quand la première aura lieu, je veux pas que mes amis se payent ma tronche, d'ailleurs à ce propos vous avez déjà tourné la scène ou je rencontre Shasam ?
- Beh non pas encore, je respecte la chronologie, et je peux déjà vous dire que les TI ne sont pas près d'apparaitre, entre temps il y a la reconstruction de votre empire, les Ombres, la Renaissance...."
- Bon alors accélérez le mouvement, vous devriez déjà ne plus être là !

Carlo (le metteur en scène), tourna rapidement les talons, il savait que quand Luc était autoritaire, il ne fallait pas le contrarier, il savait aussi que quand tout irait mieux Luc viendrait s'excuser platement de ses excès. ......
[HRP] En ces temps troublés ou nos flottes sont clouées au sol et ou nos mines sont au chômage technique, il ne nous reste que la plume comme moyen d'interaction dans ces deux galaxies, j'en ai profité pour vous livrer cette petite chronique^^, les avis et critiques seront les bienvenus. [/HRP]

_________________
'Ne pas vaciller devant l'adversaire et son épée est l'essence de l'homme d'épée.' Miyamoto Musashi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smar.1fr1.net
luke
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 06/11/2008
Age : 49
Localisation : Loin, très loin il ya longtemps très longtemps

MessageSujet: Re: Chroniques Eridaniennes par Luc De Fez (Luke Skydefez)   Mer 17 Déc - 17:59

Chapitre 2 : La reconstruction

Luc erre pendant plusieurs jours à la recherche de survivants, mais il n'en trouve pas un... les guerriers venus d'ailleurs ont méticuleusement gommé toute trace de vie humaine à la surface d'Eridani. Après un moment d'abattement total Luc décide de survivre, il va donc à l'ancien spatioport afin de voir si il peut trouver un vaisseau encore capable de prendre l'espace. Comme pour les êtres vivants la horde sanguinaire à bien rempli sa mission à propos du matériel, il ne reste plus un seul engin d'attaque ou de commerce en état de fonctionner, seul un vieux vaisseau de colonisation laisse quelques espoirs à Luc. Les compartiments de survie sont tous
endommagés mais le groupe de propulsion auxiliaire semble pouvoir reprendre du service, les blindages ainsi que les systèmes d'armement sont hors service... Luc se satisfera de ce vaisseau, il n'y a plus de colons sur alpha, et la cinquantaine de places restante sur les 15000 potentielles sera amplement suffisante, ce qui le chagrine le plus est l'avarie irréparable du blindage, la moindre rencontre avec un objet stellaire même de petite taille sera fatale. Le système d'armement est quoiqu'il en soit toujours secondaire sur ce type de vaisseau, s'il il
se fait arraisonner, avec ou sans armement il sera perdu.
Un mois après la tragédie Luc a retapé comme il pouvait le vaisseau et le voilà prêt à prendre son envol vers Beta Eridani, la colonie d'alpha dont Luc n'a pas eu de nouvelles depuis tout ce temps, les communications d'alpha ayant toutes été détruites. Il espère secrètement que cette dernière n'aura pas subi le même sort que sa planète mère et qu'il pourra y trouver réconfort et logistique pour tout reconstruire.
Compte à rebours activé... H moins 30 secondes....moins 20... moins 10... moins 5...4...3...2...1, mise à feu des réacteurs atmosphériques.... le vieil engin s'élève lentement dans la lumière matinale, Luc est sanglé dans le fauteuil du capitaine, le mode automatique est enclenché, il souhaite que tout se passe bien, le décollage avant mise en orbite est toujours une phase délicate car les moteurs et structures porteuses sont mis à rude épreuve. Quelques minutes plus tard l'astronef a rejoint une orbite géostationnaire, les écrans sont tous au vert, carlingue et propulsion sont intactes, la deuxième phase du voyage peut alors commencer...Rapidement il entre les coordonnées de beta dans le navigateur, après avoir saisi 2.192.15, le nez du colonisateur pointe vers l'espace, les propulseurs se chargent à 70% et l'accélération commence, il n'y aura pas de saut en hyperpropulsion, beta est dans le même système qu'alpha, les réacteurs grondent et Luc peut enfin se détendre car le plus dur est passé, seule la rencontre d'une météorite l'inquiète encore un peu... Une dizaine d'heures avant d'entrer en orbite autour de beta le module de communications du vaisseau s'active, la transmission vient de beta..., Luc peut enfin parler avec quelqu'un de son peuple, ce qu'il apprend ne le rassure pas vraiment mais ne le désespère pas non plus. Beta a aussi été la cible des raideurs mais comme elle n'était que colonie ces
derniers n'ont fait qu'anéantir la flotte d'attaque, les défenses sont donc encore sur pied et surtout la population est saine et sauve.
Luc est accueilli par le gouverneur de Beta, après un long entretien le commandement de l'empire Eridanien est remis officiellement à Luc, seul survivant des familles régnantes.
La reconstruction peut alors commencer, les mines de beta tournent à pleine régime. L'acier et le xénon sont chargés par centaines de tonnes dans le ventre des grosses frégates de commerce, ces dernières convergent toutes vers la planète de coordonnées 2.192.5, sur place des milliers d'ouvriers s'activent pour reconstruire un système de défense crédible. Luc dirige les opérations, il s'informe aussi des nouvelles de la galaxie, sa planète n'est pas la seule à avoir été rasée, sur les écrans transplanétaires il reconnaît les armoiries des hommes qui se
sont attaqués à lui, il s'agit d'une corporation très puissante et exclusivement constituée de guerriers son nom est « L'aube Noire » et celui qui a mené le saccage s'appelle Sylvinius...
Le temps passe, l'empire s'étend (3 nouvelles planètes l'ont rejoint), la flotte Eridanienne se reconstruit doucement, les puits de mines de plutonium sont creusés de plus en plus profondément, mais Luc ne refera pas l'erreur de ses prédécesseurs, le précieux plutonium ne sera pas tout convertit en flotte mais une bonne moitié sera investit dans la recherche. De cette volonté naissent de grands centres universitaires à la surface des 5 planètes de l'empire, l'hydrogène est lui aussi en partie investit dans les recherches. Quand Luc est seul la
nuit, il s'enferme dans la salle des transmissions et prend des nouvelles de l'univers, il suit les méfaits des Aubes Noirs et des White Curse une autre corporation très belliqueuse. Il entre parfois en contact avec Agemeda un très grand guerrier fondateur de la noble corporation « Serenity ». Luc pense en lui même ,que si il osait, ce
serait vers cette dernière qu'il faudrait qu'il se tourne, de toutes les corporations existantes seule celle ci est digne d'admiration. Elle ne pronne pas la violence, elle respecte les faibles elle tient tête à toutes les autres malgré une infériorité numérique évidente et pour couronner le tout elle possède deux leaders charismatiques, le déjà nommé Agemeda et Manphil le paladin...

_________________
Labores vitae constantia vincuntur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smar.1fr1.net
 
Chroniques Eridaniennes par Luc De Fez (Luke Skydefez)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Luke Skywalker (Bespin Suit)
» Chroniques d'un retour en Auvergne
» [Fluff perso] Les Chroniques d'Yggdrasil
» Ta mere luke vs l'empereur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ShaMan Alliance Rebelle :: Base Echo zone ouverte :: Bibliothèque Annexe Hoth-Ossus-
Sauter vers: